Expérience d'Oersted

 

 

But : Montrer que le courant électrique a des propriétés magnétiques
analogues à celles des aimants permanents.

Matériel :

- Un générateur

- Un rhéostat

- Un interrupteur

- Une aiguille d'Oersted.

Nous branchons en série un générateur, un rhéostat, un interrupteur, et une aiguille d’Oersted, c’est-à dire une aiguille se trouvant sous un fil conducteur. Initialement, l’aiguille est alignée selon le champ magnétique terrestre. Si on allume le générateur et qu’on module l’intensité grâce au rhéostat, l’aiguille s’oriente selon un nouveau champ crée par le courant. Cette orientation dépend du sens du courant. Oersted (1777 - 1851) a montré les effets de l'interaction entre un courant électrique continu et une aiguille aimantée. Au voisinage d'un conducteur électrique non parcouru par un courant électrique une aiguille aimantée est orientée par le champ magnétique terrestre. Lorsque le conducteur est parcouru par un courant électrique, cette orientation est modifiée et dépend du sens du courant électrique. Le courant électrique a donc des propriétés magnétiques analogues à celles des aimants permanents.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site